Français"; else echo "English"; ?>
Accueil | Français » Publications » Articles scientifiques » Several haplotypes of groundnut (Arachis hypogaea L.) seed-beetle, Caryedon (...)

Several haplotypes of groundnut (Arachis hypogaea L.) seed-beetle, Caryedon serratus Ol. (Coleoptera : Chrysomelidae, Bruchinae), in West Africa : Genetic identification using 28S sequences.

Several haplotypes of groundnut (Arachis hypogaea L.) seed-beetle, Caryedon serratus Ol. (Coleoptera : Chrysomelidae, Bruchinae), in West Africa : Genetic identification using 28S sequences.

African Journal of Biotechnology 10(55), 11409-11420, 2011.

Ndong A., Diome T., Thiaw C., Ndiaye A., Kébé K., Doumma A., Ketoh G.K., Sanon A. & Sembène M.

L’arachide (Arachis hypogaea Linn.) compte parmi les productions végétales qui concourent le plus largement à la couverture des besoins nutritionnels des populations ouest-africaines. Son infestation par Caryedon serratus (Coleoptera, Chrysomelidae, Bruchinae), dont les larves se développent dans les graines en consommant les réserves contenues dans les cotylédons, inflige de lourdes pertes allant de 70% à 83% entre 4 et 6 mois de stockage. Ces dégâts qui ne nuisent pas seulement au paysan (famine, intoxication) coûtent aussi très cher à l’économie nationale. Cette infestation de l’arachide déprécie la qualité de ses dérivés à cause du développement de bactéries et de moisissures productrices d’une substance toxique et cancérigène : l’aflatoxine. Les produits deviennent dangereux pour la consommation et les tourteaux inutilisables. Cette étude consiste alors à identifier les différents haplotypes circulant dans quatre pays (Burkina Faso, Mali, Niger et Sénégal) de la sous région ouest africaine d’une part et tente d’autre part, de caractériser la diversité génétique des haplotypes et d’établir les affinités phylogénétiques entre populations allopatriques de même plante hôte chez l’espèce C. serratus. L’ADN de 45 échantillons a été extrait et leurs gènes ribosomiques 28S amplifiés puis séquencés. Les résultats obtenus permettent de mettre en évidence 7 haplotypes (H) répartis dans 4 haplo-groupes (HG). Les 5 haplotypes individuels sont constitués de 4 individus provenant du Niger et 1 du Mali. L’étude révèle aussi que c’est le même biotype de « Piliostigma reticulatum » adapté à l’arachide au Sénégal qui infeste les cultures dans toute la sous région. L’isolement géographique n’est pas déterminant dans la structuration génétique des populations de C. serratus d’une même plante donnée.