Français"; else echo "English"; ?>
Accueil | Français » Publications » Articles scientifiques » Ovicid and adulticid effect of powders and extracts of Calotropis procera (...)

Ovicid and adulticid effect of powders and extracts of Calotropis procera AIT. and Senna occidentalis L. on Carydon serratus (OL.) destroyer of groundnuts stocks.

Journal des Sciences. 7(3) : 01-09, 2007
Thiaw C., Gueye S., Gueye, A., Samb A. & Sembène M.

La gestion poste-récolte constitue un défi que les pays en voie de développement doivent relever pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire de développement (OMD) dans le cadre de la sécurité alimentaire puisque la production y est saisonnière et les besoins s’étendent sur toute l’année. La lutte chimique, utilisée le plus souvent, onéreuse et coûteuse ; constitue une source véritable de déséquilibre écologique, de santé publique par l’incorporation des produits de synthèses (bioamplification dans les chaînes et les réseaux alimentaires) et induit des résistances au niveau des insectes vecteurs de maladie. C’est ainsi que dans le cadre d’une gestion intégrée du volet post-récolte en Afrique, il important de penser à des méthodes lutte moins coûteuses et disponible pour le paysan. C’est dans ce sens que l’activité biocide des poudres et extraits de deux plantes très fréquentes au Sénégal : Calotropis procera Ait. (Asclepiadacae), Senna occidentalis L. (Leguminosae), sur les oeufs et adultes de la bruche de l’arachide Caryedon serratus (Coleoptera : Bruchidae), a été évaluée dans des conditions de laboratoire. Les feuilles de chaque espèce sont séchées et réduites en poudre puis macérées successivement dans deux solvants à polarité différente, l’éther de pétrole et le chloroforme. Après évaporation, les extraits secs dilués dans du diéthyléther aux concentrations de 0,1g/ml (C1), 0,01g/ml, (C2) et 0,001g/ml (C3) sont appliqués par contact sur des œufs et adultes de C. serratus. L’efficacité du traitement est évaluée en étudiant la viabilité des œufs et la mortalité d’adultes. Les poudres ont montré une forte toxicité qui s’est manifestée aussi bien au niveau de l’oviposition des femelles qu’au niveau de la survie des œufs et adultes avec des taux de mortalités quasi-maximales (100%) après 6 jours de traitement pour les adultes. Les extraits de Calotropis procera induisent une mortalité embryonnaire de 100% avec l’extrait éthéré (plus apolaire) tandis que l’extrait chloroformique induit un taux de 52%. Au niveau des adultes, l’effet des extraits est faible et a donné des mortalités avoisinant 30%.