Français"; else echo "English"; ?>
Accueil | Français » Médiathèque » Album Photos » Journées des allocataires du 25-26 Juin 2014

Journées des allocataires du 25-26 Juin 2014

Ces journées scientifiques sont un cadre d’animation et de réflexion sur la chaîne de valeur Céréales Sèches dans lequel les principaux acteurs impliqués dans la recherche et la formation pourront interagir, favoriser l’émergence de nouvelles questions de recherche et préciser les besoins de formation. Ces journées seront organisées périodiquement 1 à 2 éditions par an.

L’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA) a tenu, les 25 et 26 juin derniers, ses journées des allocataires. La rencontre, qui s’est déroulée au Pôle de Recherches de Hann, a été présidée par Mme Ndour Yacine Badiane, chef du LNRPV, au nom du Directeur Général. Le Directeur Scientifique a été représenté par la chef du BAME, Djiby Dia.

Ces journées, premières du genre, entrent dans le cadre de la volonté de l’ISRA de "faire le point sur l’état d’avancement des travaux menés par les étudiants", bénéficiaires d’une allocation de recherche. L’initiative, qui consiste à donner l’opportunité aux allocataires d’élaborer et de mettre en œuvre des projets d’étude sur les céréales, est soutenue par le WAAPP/PPAAO (Programme de Productive Agricole en Afrique de l’Ouest), mis en place par la CEDEAO et financé par la Banque Mondiale. Ces projets portent sur les céréales sèches que sont le mil, le maïs, le sorgho et le fonio mais également sur l’arachide, le sésame et le niébé.
Ils sont, ainsi, une cinquantaine (masters et thèsards) à avoir présenté leurs travaux de recherche sur des diverses thématiques comme la socio-économie, la protection végétale, la biodiversité et la transformation alimentaire, entre autres.
Dr Yacine Badiane Ndour, chef du LNRPV (Laboratoire National de Recherches sur le Productions Végétales) a tenu à préciser que "les allocataires travaillent sous l’encadrement de l’ISRA, avec la collaboration des universités publiques. Ce qui permet à l’institut et "à l’ensemble du système de recherche agro-sylvo-pastoral de renforcer le personnel scientifique notamment dans les disciplines déficitaires en ressources humaines". Les allocataires pourront, de ce fait, "assurer la relève aussi bien dans le domaine de la recherche que l’enseignement supérieur" ajoute la représentante du Directeur Général de l’Isra.
Selon M. Daniel Fonceka, du Centre National de Spécialisation sur les Céréales Sèches (CEERAS), représentant le WAAPP/PPAAO, le programme "aide les étudiants à se former à la recherche". Il ne s’agit pas de dispenser des cours mais "d’octroyer des financements pour permettre aux allocataires de travailler dans des projets mis en œuvre dans le cadre du PPAAO", a dit M. Fonceka qui n’a pas manqué de préciser que la sélection s’est faite de manière ouverte et transparente sur la base d’un appel à candidatures lancé en 2013.
Les bénéficiaires ont bien apprécié ces journées qui constituent pour eux "une opportunité pour présenter nos travaux, nous faire corriger, échanger avec les autres allocataires et avoir une idée de ce fait chacun mais également nous habituer à présenter devant un public, entre autres" souligne-t-on.
L’occasion a été saisie pour faire le point sur l’état d’avancement des travaux de recherche menés, les compétences acquises et les thématiques abordées, préciser les besoins en formation et favoriser les échanges au sein de la communauté scientifique impliquée dans le WAAPP/PPAAO.
Au total, 44 allocataires ont présenté leurs travaux dont 25 thésards.
A retenir qu’à l’heure actuelle, 13 pays d’Afrique de l’Ouest bénéficient des financements du WAAPP/PPAAO. Le Sénégal entre dans sa seconde phase et travaille sur les céréales sèches et les cultures qui leur sont associées. 21 projets ont en cours d’exécution et un ambitieux programme de formation a été lancé avec le recrutement de cette cinquantaine d’allocataires de recherche en formation à l’ISRA et à l’ITA (Institut de Technologie Alimentaire), entre autres.


© 2017 CERAAS copyright