Français"; else echo "English"; ?>
Accueil | Français » Publications » Thèses » INFLUENCE DES ADOS EN COURBES DE NIVEAU (ACN) SUR LES PROPRIETES (...)

INFLUENCE DES ADOS EN COURBES DE NIVEAU (ACN) SUR LES PROPRIETES HYDRODYNAMIQUES, LA SEQUESTRATION DU CARBONE DU SOL ET LES RENDEMENTS DE L’ARACHIDE (Arachis hypogaea) ET DU MIL (Pennisetum glaucum) DANS LE BASSIN ARACHIDIER DU SENEGAL

Thèse présentée et soutenue par M. BAYALA Roger pour l’obtention du doctorat en Agropédologie DE L’UNIVERSITÉ NANGUI ABROGOUA Option : Protection des végétaux soutenue le 9 Juillet 2015.

Résumé : Dans les zones semi arides, une combinaison des facteurs climatiques et d’occupation des terres par les populations, a contribué grandement à la dégradation des écosystèmes, favorisant les changements climatiques. L’impact des différentes classes d’occupation des sols et des formations végétales sur la séquestration du carbone dans le sol et de certaines pratiques culturales sur l’état hydrique du sol a été évalué dans l’optique d’une limitation de l’émission des gaz à effet de serre, et d’une amélioration des rendements agricoles. La comparaison des images satellitaires de la zone d’étude a montré une augmentation de la zone
de culture de 1990 à 2001 de 10 % (65 à 75 %), au détriment des savanes arbustives et arborées, qui ont été réduites, respectivement, de 20 et 60 %. Le système agricole intensif et extensif pratiqué dans la zone avec une jachère pratiquement inexistante, a contribué à l’émission dans l’atmosphère d’un flux moyen de carbone de -163,6 kg C ha-1 an-1, entre 1990
et 2001. Cependant, ce flux a varié suivant les types d’occupation des terres. L’augmentation des gaz à effet de serre résulterait ainsi de la destruction de la biomasse végétale et de la dégradation des terres agricoles. L’application de la technique d’ados en courbes de niveau (ACN) dans les systèmes agricoles afin de limiter l’érosion des terres, a permis d’améliorer le
stock hydrique dans le sol, qui a varié de 50 à plus de 100% sur la partie aménagée, contre 30 à 73 % sur le témoin non aménagé, au milieu de la saison pluvieuse, avec un impact positif sur la recharge de la nappe à travers un drainage important. Ce drainage aurait par contre, limité les consommations hydriques des plantes. Cette technique, n’a eu pas effet significatif sur les rendements du mil et d’arachide. Cependant, les ACN ont montré leur capacité à augmenter le carbone du sol et à contribuer à la diversité floristique des herbacées, dans les parcelles de mil et d’arachide.

Mots clés  : Ados en courbes de niveau, occupation des sols, séquestration du carbone,
érosion, conductivité hydraulique, Sénégal.