Français"; else echo "English"; ?>
Accueil | Français » Publications » DEA et Masters » Effet du polymère et de la matière organique sur le ruissellement et (...)

Effet du polymère et de la matière organique sur le ruissellement et l’implantation de l’arachide.

Diplôme d’Etudes Approfondies Mémoire présenté par BAYALA Roger
Soutenu le 06 Mai 2005 UCAD

Résumé
En zone sahélienne, la sécheresse peut intervenir à tout moment au cours de la saison des pluies, notamment en début de cycle de culture. De plus, la forte intensité des pluies sur les sols dénudés favorise une perte importante d’eau par ruissellement. Chez l’arachide, ces contraintes expliquent la faible densité à la levée souvent observée lors de son implantation. Pour atténuer ces contraintes, les techniques culturales mises au point permettent d’augmenter l’efficience d’utilisation de l’eau pluviale en diminuant significativement les pertes par évaporation et en augmentant l’infiltration et le stockage de l’eau dans le profil au détriment du ruissellement. Ces techniques qui favorisent la conservation de l’eau dans le lit de semences incluent le travail du sol seul ou combiné avec l’apport de fumier. Pour renforcer les acquis dans ce domaine, l’effet du polyacrylamide, un polymère organique de synthèse, considéré comme un conditionneur de sol est évalué en vue de contrôler le ruissellement et d’optimiser la densité de population qui est une composante majeure du rendement. En station, deux essais factoriels (2X2) avec 3 répétitions sont considérés. Le polymère (0 et 12 g m-2) est en combinaison avec le ruissellement (présence et absence) pour le premier, et avec le fumier (0, 5 t ha-1) pour le second. A l’aide de simulateur de pluies, une pluie de semis de 30 mm a été apportée à différentes intensités. Alors que pour le premier essai l’intensité de 65 mm h-1 génère un ruissellement, pour le second par contre, la faible intensité définie permet une infiltration complète. Les paramètres analysés portent sur le profil hydrique, la germination, la levée, le potentiel hydrique foliaire et la teneur en chlorophylle. Au champ, l’effet du polymère sur l’enracinement du sorgho a été déterminé à la récolte. Le polymère réduit le ruissellement et l’érosion mais ces valeurs sont encore élevées, probablement en raison de la dose relativement faible et du mode d’apport du produit. En revanche, il s’est manifesté un accroissement de l’agrégation en surface et sa combinaison avec la matière organique a eu comme effet d’augmenter la rétention de l’eau après la pluie. Toutefois, le poids plutôt important des mottes générées constitue une contrainte à la levée de la plantule. La présence du polymère et du fumier favorise plus la conservation de l’eau plus que tout autre traitement dans l’horizon superficiel. En effet, la meilleure efficience d’utilisation de l’eau qui en résulte est traduite par les fortes valeurs de potentiel foliaire de l’arachide observées au terme d’une longue période de stress. L’apport de fumier seul constitue un obstacle à la levée par contre l’apport de polymère seul ou combiné au fumier améliore la levée considérablement par rapport au traitement fumier seul. L’incorporation du polymère aux pieds du sorgho accroît la prolifération des racines dans la partie superficielle du sol.

Mots clés : Ruissellement, polymère, fumier, implantation de l’arachide, bilan hydrique, potentiel hydrique foliaire, composante du rendement, sorgho.