Français"; else echo "English"; ?>
Accueil | Français » Agenda » Atelier de formation des sélectionneurs céréales sèches et cultures associées (...)

Atelier de formation des sélectionneurs céréales sèches et cultures associées pour la mise en place d’un réseau régional d’évaluation de matériels génétiques

Termes de référence pour l’organisation d’un atelier de formation des sélectionneurs céréales sèches et cultures associées pour la mis en place d’un réseau régional d’évaluation de matériels génétiques.

I. Contexte et justifications

Le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO/WAAPP), initié par la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) au profit des pays membres, est un Prêt Programmatique Adaptatif Régional (PPA/APL) d’une durée de dix (10) ans, à raison de deux (2) phases de cinq (5) ans. Il a pour finalité de soutenir la coopération régionale en matière d’agriculture en Afrique de l’Ouest conformément aux plans d’actions des cadres de la politique agricole de la CEDEAO/ECOWAP et du NEPAD/PPDDA. Il bénéfice de l’appui financier et technique de la Banque Mondiale. L’objectif global de développement du PPAAO/WAAPP est de contribuer à l’augmentation de la productivité agricole dans les filières susceptibles d’accroitre le taux de croissance agricole des pays participants pour l’amener à 6%, en partant des priorités nationales et régionales.
La coordination sous régionale du programme est assurée par le Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricole en Afrique (CORAF/WACARD). A l’heure actuelle, 13 pays d’Afrique de l’Ouest bénéficient des financements du PPAAO/WAAPP. Parmi ces 13 pays, 9 disposent d’un Centre National de Spécialisation (CNS) chargé de mener des recherches de pointe sur une (des) spéculation(s) donnée(s), choisie(s) par le pays et inscrite(s) dans les priorités régionales définies par le CORAF.
Le Sénégal a mis en œuvre deux phases successives (2007-2012 et 2013-2017) du PPAAO/WAAPP. Le CNS céréales sèches, qui associe un groupe de centres de recherche composé du Centre d’Etude Régional pour l’Amélioration de l’Adaptation à la Sécheresse (CERAAS), de l’Institut de Technologies Alimentaires (ITA), du Centre National de Recherches Agronomiques de Bambey, du Bureau d’Analyses Macro-Economique (BAME) et de l’Ecole Normale Supérieure d’Agronomie (ENSA), a récemment été évalué et présente l’ensemble des critères d’un Centre Régional d’Excellence (CRE). Pour poursuivre sa construction régionale, ce CRE s’achemine actuellement vers une meilleure intégration des programmes d’amélioration variétale des pays de la zone sèche (Burkina Faso, Mali, Niger et Sénégal) pour favoriser la génération, l’utilisation et le transfert des technologies. Cette intégration régionale part du constat que les programmes d’amélioration variétale des différents pays ont des moyens humains et matériels en nombre insuffisants et sont généralement trop isolés pour tirer profit des ressources existantes dans les différents pays, pour mobiliser des financements importants et pour générer des technologies pouvant être disséminées largement dans l’espace régional. Il est donc nécessaire d’amorcer leur intégration par la création d’un cadre d’échange dans lequel les sélectionneurs pourront planifier annuellement leurs actions de recherche en intégrant des priorités régionales, échanger du matériel végétal pouvant intéresser différents programmes et développer un réseau régional d’évaluation du matériel qui pourra servir de support pour le développement de variétés mieux adaptées à diverses environnements et pour renseigner le catalogue variétal régional. L’intérêt d’un réseau régional d’évaluation du matériel végétal a déjà fait l’objet de discussions lors de la réunion annuelle 2017 du dP Innovation et Amélioration Variétale en Afrique de l’Ouest (dP IAVAO) et les sélectionneurs ont jugé nécessaire de les former sur les critères de désignation du matériel génétique d’intérêt, sur l’ontologie des caractères à mesurer, sur la digitalisation des données et leurs mises en communs dans un serveur via un outil adéquat ainsi que sur les aspects de propriétés intellectuelles inhérents à l’échange de matériel génétique.
Dans ce contexte, le CRE céréales sèches et cultures associées organise un atelier régional de formation des sélectionneurs céréales sèches et cultures associées pour la mise en place d’un réseau régional d’évaluation du matériel génétique. Cet atelier sera conçu de manière à transmettre des informations nécessaires pour renforcer les capacités des participants et à favoriser la mise en œuvre effective du réseau ; l’idée étant d’associer les concepts théoriques et la pratique pour que ce réseau puisse mettre en place des activités dès l’hivernage 2018.

II. Objectifs
L’objectif général de cet atelier est de favoriser l’intégration des programmes d’amélioration variétale des pays de la zone sèche ouest africaine. De manière spécifique, il s’agira de :
1. Former les sélectionneurs sur les critères de désignation du matériel génétique d’intérêt, sur l’ontologie des caractères à mesurer, sur la digitalisation des données et leurs mises en communs dans un serveur via un outil adéquat ainsi que sur les aspects de propriétés intellectuelles inhérents à l’échange de matériel génétique.
2. Planifier les activités d’évaluation du matériel génétique pour l’hivernage 2018.
3. Favoriser les échanges entre sélectionneurs pour créer la confiance nécessaire à l’intégration régionale des programmes d’amélioration variétale.

III. Résultats Attendus

1. Les capacités des sélectionneurs de la zone sèche ouest africaine sont renforcées.
2. La planification des activités d’évaluation du matériel génétique d’intérêt régional est réalisée
3. Un cadre d’animation et d’échange est crée pour favoriser l’intégration des programmes d’amélioration génétique de la sous-région.

IV. Organisation de l’atelier
L’atelier est organisé par le CRE. Il se tiendra à Saly, du 4 au 9 Mars 2018.