Français"; else echo "English"; ?>
Accueil | Français » Publications » DEA et Masters » Analyse de la diversité génétique, étude de variabilité des caractéristiques (...)

Analyse de la diversité génétique, étude de variabilité des caractéristiques morpho-métriques et de la teneur en huile des graines de Jatropha curcas L. en fonction du gradient climatique nord/sud au Sénégal

Mémoire de fin d’études soutenu par M. Mouhamed KANE, le 16 Mars 2010 à l’ENSA, département de Productions Végétales

Résumé
Pour palier les menaces liées à une pluviométrie irrégulière et mal répartie aussi bien spatialement, que temporellement affectant les systèmes de production, le Sénégal, a eu recours à la diversification des cultures qui d’ailleurs, semble s’imposer. Dans l’optique d’améliorer les revenus des populations rurales, le Sénégal a pris la décision d’introduire le pourghère (Jatropha curcas L.) dans les systèmes de production. Pour une meilleure connaissance de cette plante et en vue de mieux réussir sa domestication, des études sur la variabilité des caractéristiques morpho-métriques et de la teneur en huile suivant le gradient pluviométrique ainsi que celle de la diversité génétique ont été menées. Seules les provenances issues des 3 zones agro-climatiques du pays ont fait l’objet d’étude pour les caractéristiques morpho-métriques et ont montré des variables corrélées à la pluviométrie : teneurs en huile variant de 58,61% Bignona Kagnobon (P35) de la zone guinéenne à 42,65% de Keur Ndiogou Ndiaye (P11) de la zone sahélienne et des épaisseurs variant de 9,03 mm Kagnobon (P90) à 8,45 mm Tivaouane plantation 2 (P3) de la zone sahélienne. Les autres variables ne sont pas corrélées à la pluviométrie. Leurs plus importantes moyennes sont : 12,67 g, 17,88mm et 11,22mm respectivement pour le poids de 20 graines, la longueur et enfin la largeur. Elles ont toutes été enregistrées dans la zone guinéenne. L’analyse de la diversité génétique a porté sur 33 provenances dont 30 issues du Sénégal et 3 introduites (Inde, Mozambique et Tanzanie). Les résultats montrent que sur 40 amorces testées seules 5 ont montré un polymorphisme. Au niveau des amorces choisies, un taux de polymorphisme de 42,68% a été observé. Les provenances ont montré une faible variabilité génétique avec des profils presque identiques d’une localité à l’autre. Les dendrogrammes obtenus montrent de manière générale une séparation plus ou moins nette des différentes provenances, malgré certains niveaux de similitude. Les provenances Karang et kaffrine sont génétiquement les plus proches tandis que Bignona et Mozambique sont plus éloignées et la teneur en huile ne serait pas liée à la diversité génétique.
Mots clés : Jatropha curcas L., diversité génétique, provenances, caractéristiques morpho-métriques, teneur en huile, Sénégal.