Français"; else echo "English"; ?>
Accueil | Français » Publications » DEA et Masters » Amélioration du niébé et du sésame : Bilan des acquis et perspectives de (...)

Amélioration du niébé et du sésame : Bilan des acquis et perspectives de sélection assistée par marqueurs (SAM) au Sénégal

Mémoire de titularisation Présenté par Dr Mame Codou Gueye à ’ISRA

Résumé : Au Sénégal, le secteur agricole est l’un des plus prioritaires avec une agriculture essentiellement pluviale. Cependant, les productions sont insuffisantes du fait, entre autres, de diverses contraintes d’ordre abiotiques (sécheresse, salinisation, etc) et biotiques. Ainsi, la question de sécurité alimentaire reste un défi urgent à relever ; objectif prioritaire que s’est fixé l’ISRA avec l’adoption d’une politique de mise au point de technologies agricoles appropriées, de production de semences adaptées aux diverses zones agroécologiques et à termes l’optimisation et la stabilisation des rendements agricoles. Dans cette optique, l’amélioration du niébé et du sésame requiert un intérêt majeur du fait de leur grande importance socio économique au Sénégal à l’apanage de l’ensemble de la zone sahélienne. Des acquis importants ont été obtenus avec la mise au point pour le sésame d’une carte variétale ainsi que d’un paquet technique bien vulgarisé et de variétés améliorées pour le niébé. Cependant, les acquis en termes de SAM restent limités surtout pour le sésame et nécessitent l’exécution de programmes d’amélioration dans lesquels les aspects résistance/tolérance à la sécheresse et au pathogènes seront parmi les axes prioritaires. Ces programmes devront se baser sur les nouvelles techniques de phénotypage développées et en amélioration constante à travers diverses plates formes afin de mieux maîtriser les interactions génotype x environnement et QTL x environnement. Egalement, le génotypage devra intégrer les techniques récentes et facilitées de marquage moléculaire autant au niveau de la phase primaire d’extraction d’ADN génomique que du développement de marqueurs moléculaires efficients (SNP, DArT, SCARs, etc) pour les caractérisations génétiques et la construction de cartes. Pour le niébé, beaucoup de ces recommandations sont déjà prises en compte avec les grands programmes internationaux en cours (GCP, TLI et II, etc) dont le Sénégal constitue un membre actif de même qu’avec le programme national AIEA qui intègre par ailleurs l’identification de marqueurs moléculaires d’origine bactérienne (rhizobium) et fongique (mycorhize). Par contre, pour le sésame, l’absence totale d’acquis en matière de SAM au niveau national indique l’impératif de développer des programmes en complément du projet national AIEA en cours. Ainsi, ce mémoire constitue un document de base pour l’élaboration de programmes d’amélioration efficients pour le niébé et le sésame au Sénégal dont les axes de recherche prioritaires comme autres axes importants y sont clairement définis.

Mots Clés  : Niébé, sésame, axes de recherche, amélioration variétale, sélection assistée par marqueurs, sécurité alimentaire, Sénégal, ISRA.